Culture Digitale

L’outil informatique fait aujourd’hui partie de notre quotidien et la culture digitale est aujourd’hui primordiale.

Pourtant il a fallu plus de deux mille ans de découvertes, d’ingéniosité, de pratique, de savants, d’usages… à travers toutes les civilisations du monde pour arriver aux ordinateurs, gadgets technologiques, réseaux, smartphones, enceintes connectées… bref tout ce qui fait notre environnement actuel.

Il est donc extrêmement important aujourd’hui d’avoir une culture « digitale » s’intégrant dans notre culture générale.

Qu’est ce que la culture digitale ?

En sociologie, la culture est définie comme « ce qui est commun à un groupe d’individus » et comme « ce qui le soude », c’est-à-dire ce qui est appris, transmis, produit et créé.

La culture digitale regroupe quatre axes de lecture.

Une culture technique

Issu de la conception informatique, de l’assemblage d’ordinateurs, de la structure technique des réseaux, tout un pan de la culture digitale repose sur des connaissances techniques.

Se positionner en tant qu’utilisateur, identifier et comprendre à minima les rôles des différents composants d’un ordinateur, d’un smartphone, est nécessaire pour mieux appréhender les usages.

La culture des usages

Face aux outils informatiques, matériels et logiciels, plus ou moins accessibles, se transmet une culture d’usages constituée d’habitudes et d’automatismes.

Ces « soft kills » permettent par exemple d’être capable d’appréhender plus facilement de nouvelles interfaces ou de nouveaux usages et ainsi accepter plus facilement certaines innovations.

Une culture du numérique

La révolution « informatique » est la 3ème révolution industrielle et la révolution du « digital » serait la 4ème.

Les révolutions industrielles précédentes ont produit de forts impacts en termes économiques, politiques, sociaux et humains.

En prendre conscience et identifier les effets positifs et les contrecoups permet de mettre en place une réflexion éclairé, démystifiée et de se projeter plus efficacement pour vivre le digital.

Le digital en culture

Créer et recréer à l’aide du digital, comprendre les mécanismes de création et la culture du remix, partager ses créations et identifier les moyens de les promouvoir à l’aide des outils digitaux…

Tout ces usages sont désormais intimement intégrés dans nos vies, où nous sommes désormais perpétuellement connecté(e)s aux différents réseaux qui nous lient dans nos divertissements, dans notre consommation culturelle, artistique.


Appréhender le Digital ne peut être facilitée que par la compréhension de tous ces points qui conditionnent la Culture Digitale.

Ces points peuvent être distribués selon deux parallèles : coder et décoder.

Le numérique nécessite de connaitre les langages employés pour être capable d’utiliser les bons mots pour identifier les bons concepts.

Il nécessite également d’en connaitre son environnement pour être capable de s’y mouvoir

Savoir « Coder »

Sans pour autant, avoir l’obligation d’être un(e) programmeur(se) ou un(e) développeur(se) chevronné(e), il est nécessaire de :

  • Connaitre les origines de l’Information, comment elle est stockée, depuis quand, sur quels supports, et pourquoi pas comment elle est traitée et à l’aide de quels outils ou algorithmes ;
  • Identifier la structure et le fonctionnement général d’un ordinateur, et plus largement ce que celà recouvre aujourd’hui dans un contexte de connexion permanente à l’aide des smartphones, des objets connectés ;
  • Connaitre les origines d’Internet, d’un point de vue technique mais aussi historique, connaitre et différencier également les origines du web, les concepts de plateforme et d’écosystème digital ;

Pour être en mesure de « décoder »

  • Identifier les principaux acteurs connus et les grandes actrices plus méconnues qui ont imaginés, développés et construit l’informatique et les réseaux que nous connaissons aujourd’hui ;
  • Concevoir les masses de données auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement, les identifier, les trier, les analyser et les synthétiser dans un contexte « d’infobésité » ;
  • Connaitre les usages et les enjeux, les différentes cultures inhérentes à l’informatique et au web.