Culture Digitale

Qu’est ce que la culture digitale ?

En sociologie, la culture est définie comme « ce qui est commun à un groupe d’individus » et comme « ce qui le soude », c’est-à-dire ce qui est appris, transmis, produit et créé.

La culture digitale regroupe quatre axes de lecture.

Une culture technique

Issu de la conception informatique, de l’assemblage d’ordinateurs, de la structure technique des réseaux, tout un pan de la culture digitale repose sur des connaissances techniques. Se positionner en tant qu’utilisateur, identifier et comprendre à minima les rôles des différents composants d’un ordinateur, d’un smartphone est nécessaire pour mieux appréhender les usages.

La culture des usages

Face aux outils informatiques, matériels et logiciels, plus ou moins accessibles, se transmet une culture d’usages constituée d’habitudes et d’automatismes. Ces « soft kills » permettent par exemple d’être capable d’appréhender plus facilement de nouvelles interfaces ou de nouveaux usages et ainsi accepter plus facilement certaines innovations.

Une culture du numérique

La révolution informatique et numérique est la 3ème révolution industrielle. Elle a produit de forts impacts en termes économiques, politiques, sociaux et humains. En prendre conscience et identifier les effets positifs et les contrecoups permet de mettre une réflexion éclairé, démystifiée et de se projeter plus efficacement pour vivre le digital.

Le digital en culture

Créer et recréer à l’aide du digital et comprendre les mécanismes de création, comprendre la culture du remix, partager ses créations et identifier les moyens de les promouvoir à l’aide des outils digitaux sont intimement intégrés dans nos vies, où nous sommes désormais perpétuellement connecté(e)s aux différents réseaux qui nous lient dans nos divertissements, dans notre consommation culturelle, artistique.


Appréhender le Digital ne peut être facilitée que par la compréhension de plusieurs points qui conditionne la Culture Digitale :

  • Connaitre les origines de l’Information, comment elle est stockée, depuis quand, sur quels supports ;
  • Identifier la structure et le fonctionnement général d’un ordinateur, et plus largement ce que celà recouvre aujourd’hui dans un contexte de connexion permanente à l’aide des smartphones, des d’objets connectés ;
  • Connaitre les origines du web, concepts de plateforme et d’écosystème digital ;
  • Identifier les principaux acteurs connus et les grandes actrices plus méconnues qui ont imaginés, développés et construit l’informatique et les réseaux que nous connaissons aujourd’hui ;
  • Concevoir les masses de données auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement, les identifier, les trier, les analyser et les synthétiser dans un contexte « d’infobésité » ;
  • Connaitre les usages et les enjeux, les différentes cultures inhérentes à l’informatique et au web.

Origines de l’information

Comprendre ce qu’est une information, implique d’en connaître les origines.

De tout temps, l’homme a cherché à représenter différentes informations, concepts, histoires pour en garder trace et peut-être pour les transmettre.

Lascaux_wikipedia

Les peintures et gravures rupestres qui ont été mises au jour plus ou moins récemment ou que nous redécouvrons aujourd’hui sont autant d’informations laissées, sciemment ou non, à la postérité.

Les traces humaines de nos lointains ancêtres apportent un certain éclairage sur leurs us et coutumes, qui donne le plus souvent lieu à interprétations, sommes nous face à des représentations liées à des cultes ? Des sépultures, Des témoignages ?

Beaucoup de questions n’ébauchent que des pistes de réponses qui s’appuient sur l’étude d’autres indices pour être acceptées comme factuelles.

Ces éléments issus de fouilles archéologiques pour asseoir certaines vérités : présence d’un foyer, pierres taillées, pointes de flèches, ossements, dents, coquillages… à des études physico-chimiques : analyses des pigments, datation au carbone 14… Ou à des études des techniques picturales : pigments soufflés, pochoirs, usages des mains, des doigts, ou d’autres objets disponibles… Apportent des faisceaux d’indices concordant pour étayer certaines suppositions.

Ainsi, ces premières traces recueillies sont aujourd’hui considérées comme des témoignages sur lesquels nous pouvons supposer certaines informations.

Il faut attendre l’invention de l’écriture pour entrer dans l’Histoire.

Avec l’avènement de l’écriture, les traces deviennent informations, d’elles-même, et ne sont plus considérées comme étant sujette à interprétation, puisqu’avec le bon « dictionnaire », elles deviennent parlantes.

Certaines écritures nous sont malheureusement encore aujourd’hui incompréhensibles comme le Linéaire A.

Structure et fonctionnement général d’un ordinateur

Origines du Web

Actrices et acteurs du digital

Qui sont ils/elles ?
Qu’ont ils/elles fait ?
Quels sont les apports à la science ? pour l’informatique ? pour quels progrès ?
Avec qui étaient ils/elles en contact ?

Bjarne Stroustrup – Sophie Germain – Claude Shannon – Alan Mathison Turing – Tim Berners-Lee – Edsger Dijkstra – Satoshi Nakamoto – Karen Spärck Jones

Marc Andreessen – Joseph-Marie Jacquard – Pierre Bézier – Larry Page – John Von Neumann- Steve Jobs – Nolan Bushnell – Hedy Lamarr

Konrad Zuse – Roland Moreno – Linus Torvalds – Vannevar Bush – Blaise Pascal – Elon Musk – Gordon Moore – Mary Allen Wilkes

Richard Stallman – Jeff Bezos – John Bardeen – Mark Zuckerberg – Sofia Kovalevskaïa – Brian Kernighan – Marissa Mayer – Margaret Hamilton

John Carmack – Phil Zimmerman – Jack Kilby – Aaron Schwartz – Steve Wozniak – Gary Kildall – Edward Snowden – Susan Kare

Gottfried Leibnitz – Ada Lovelace – Marie Curie – Tim O’Reilly – John McCarthy – Grace Hopper – Vint Cerf – Radia Perlman

François Gernell – Lawrence Lessig – George Boole – Herman Hollerith – Alexandre Graham Bell – Travis Kalanick – Mark Shuttleworth – Adele Goldberg